Initiatives de l'Ontario en appui au Cadre stratégique 2015 pour le loisir au Canada

Version PDF [ 2.2 MO / 24 pages | Téléchargez Adobe Reader ]


Introduction

Initiatives de l’Ontario en appui au Cadre stratégique 2015 pour le loisir au Canada

Le gouvernement de l'Ontario reconnaît l'importance des loisirs et s'emploie à favoriser un accès universel à l'offre d'activités physiques et de loisirs. En février 2015, le ministre du Tourisme, de la Culture et du Sport de l'Ontario et les autres ministres provinciaux et territoriaux responsables du sport, de l'activité physique et des loisirs ont formellement approuvé le Cadre stratégique 2015 pour le loisir au Canada (le Cadre) à titre de document d'orientation pour le secteur canadien du loisir. Conjointement élaboré par les gouvernements provinciaux et territoriaux ainsi que par des représentants majeurs du secteur canadien du loisir sous la direction de l'Association canadienne des parcs et loisirs, ce cadre vise à guider et à stimuler l'adoption de pratiques coordonnées dans le domaine du loisir en vue d'améliorer le bien-être des personnes et des communautés et le développement de nos environnements naturels et bàtis.

Les loisirs occupent une place centrale dans plusieurs des initiatives mises en oeuvre par de nombreux ministères au sein du gouvernement de l'Ontario. Que ce soit dans le cadre de la planification d'activités de promotion de la santé, de l'introduction de l'activité physique obligatoire dans notre système d’éducation, de la promotion du transport actif comme moyen de déplacement de substitution ou de la préservation des parcs et des aires naturelles, les loisirs jouent un rôle majeur dans la réalisation du mandat du gouvernement. Le Cadre s’avèrera donc une ressource précieuse pour garantir que les politiques, stratégies et initiatives élaborées ou mises à jour par les ministères tiennent compte des tendances et des enjeux qui touchent actuellement le secteur du loisir en Ontario.

En sa qualité de ministère responsable des loisirs dans la province de l’Ontario, le ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport a entrepris de recenser les initiatives gouvernementales qui soutiennent le Cadre et font la promotion des bienfaits des loisirs. Plusieurs initiatives répondant aux priorités et aux objectifs du Cadre sont exposées dans le présent rapport.

Retour en haut


But 1 : Une vie active et saine

Favoriser l’adoption d’un mode de vie physiquement actif grâce au loisir


"La participation aux activités de loisir actif est essentielle si on veut que les gens gardent un mode de vie actif et sain de la plus jeune enfance jusqu’au troisième âge. Le Cadre présente des données objectives solides confirmant le lien positif entre une activité physique régulière et un vieillissement en santé. Les études prouvent que le fait de se livrer à des activités physiques avec d’autres personnes permet de développer son réseau social et a une incidence positive globale sur la santé."

Les initiatives du gouvernement de l’Ontario ci-dessous cadrent avec le but 1 : Une vie active et saine, et concourent à sa réalisation.

Stratégie ontarienne pour la santé des enfants

Axée sur une approche holistique de l’enfant, la Stratégie pour la santé des enfants du ministère de la Santé et des Soins de longue durée vise à favoriser un développement sain chez l’enfant et l’adolescent dans le but de répondre aux objectifs de réduction de l’obésité infantile établis par le gouvernement. Elle défend le droit des enfants à jouer et les encourage à participer pleinement à des activités récréatives, culturelles et artistiques adaptées à leur âge.

La Stratégie pour la santé des enfants repose sur les trois piliers suivants :

  • Pilier 1 : Un départ sain - informer les parents des gestes à faire avant la grossesse et pendant les premières années de vie de leurs enfants;
  • Pilier 2 : Une alimentation saine - Aider les parents et leurs enfants à choisir des aliments sains;
  • Pilier 3 : Des collectivités actives et en santé - Bâtir des milieux sains où les enfants peuvent grandir et être actifs.

Stratégie visant des écoles saines : Promouvoir le bien-être par l’activité physique

Dans Atteindre l’excellence, la vision renouvelée du gouvernement en matière d’éducation, la promotion du bienêtre est au nombre des quatre objectifs interreliés du système d’éducation. Cet objectif met l’accent sur le développement holistique de l’enfant, c’est-à-dire son développement cognitif, émotionnel, social et physique. Dans le cadre de sa Stratégie visant des écoles saines, le ministère de l’Éducation a collaboré avec des partenaires de divers secteurs pour traiter différents sujets liés à la santé, comme l’activité physique.

À ce jour, le ministère de l’Éducation :

  • a mis à jour le document intitulé Les fondements d’une école saine, qui comprend des modèles de stratégies et d’activités pouvant être utilisés à l’école, en classe, ou avec un groupe d’élèves pour traiter de sujets précis liés à la santé qui entrent dans le curriculum, comme l’activité physique;
  • a mis en place la politique Activité physique quotidienne dans les écoles élémentaires (note no 138), qui oblige les élèves de la 1re à la 8e année à faire vingt minutes d’activité physique quotidienne d’intensité modérée à vigoureuse durant les heures d’enseignement;
  • a accordé 70 subventions ponctuelles pour la promotion de l’activité physique dans les écoles secondaires allant jusqu’à 20 000 $ pour financer des projets novateurs destinés à transformer la culture scolaire entourant l’activité physique et à encourager l’exercice physique;
  • a contribué à l’élaboration du programme Certification écoles saines d’Ophea, qui vise à renforcer la capacité des écoles à répondre aux enjeux liés à la santé, notamment à la question de l’activité physique, et à l’élaboration du programme « Joueur marquant », qui souligne les efforts du personnel enseignant, des directions d’école, des parents et des élèves qui encouragent l’activité physique à l’école.

Le ministère de l’Éducation promeut également une pratique sécuritaire de l’activité physique grâce :

  • aux lignes directrices sur la sécurité en éducation physique accessibles et gratuites pour tous les Ontariens et Ontariennes (financées par le ministère de l’Éducation et Ophea);
  • à la Politique des Conseils Scolaires sur les Commotions Cérébrales (note no 158), qui oblige les conseils scolaires à élaborer et à tenir à jour une politique de sensibilisation, de prévention, de détection, de gestion et de formation en matière de commotions cérébrales, et à mettre au point un plan pour le retour aux études et le retour aux activités physiques des élèves ayant reçu un diagnostic de commotion cérébrale.

Foires d’information « La vie active des aînés »

Le Secrétariat aux affaires des personnes âgées de l’Ontario octroie à l’Association des centres pour aînés de l’Ontario le financement nécessaire à l’organisation de plus de 60 foires d’information « La vie active des aînés » aux quatre coins de la province. La majorité d’entre elles ont lieu dans des centres pour personnes âgées et visent à promouvoir un vieillissement en santé et une vie active auprès des personnes âgées de l’Ontario. Chaque année, ces foires accueillent environ 15 000 visiteurs venus de l’ensemble de la province.

Retour en haut


But 2 : Une intégration et une accessibilité au loisir

Renforcer l’intégration et l’accessibilité au loisir pour les populations confrontées à des obstacles les empêchant de participer aux activités


"Les loisirs ont la capacité de toucher l’ensemble des citoyens et de rassembler les gens, dans une atmosphère agréable et dépourvue de toute menace. Reconnaître et valoriser la diversité culturelle, ethnique et raciale est vital à la prévention de la discrimination et des préjudices. Le loisir doit prendre en compte les différences de sexe, de genre, d’âge, d’habileté, d’orientation sexuelle, d’éducation, de croyances religieuses, de statut socioéconomique ainsi que les handicaps et les problématiques de santé mentale qui affectent le bien-être."

Les initiatives du gouvernement de l’Ontario ci-dessous cadrent avec le but 2 : Une intégration et une accessibilité au loisir, et concourent à sa réalisation.

Stratégie pour les services en matière de besoins particuliers

Les ministères des Services à l’enfance et à la jeunesse, des Services sociaux et communautaires, de la Santé et des Soins de longue durée et de l’Éducation travaillent de concert à la mise en oeuvre de la Stratégie pour les services en matière de besoins particuliers, en vue de bâtir un Ontario où les enfants et les jeunes ayant des besoins particuliers reçoivent les services opportuns et efficaces dont ils ont besoin pour participer pleinement à la maison, à l’école et dans la collectivité. Le processus de planification coordonnée des services entrepris dans le cadre de cette stratégie vise dans un premier temps à aiguiller les familles d’enfants ayant des besoins particuliers multiples ou complexes vers un éventail de services qui répondent à leurs besoins. Les coordonnateurs de la planification des services travailleront avec les familles, les représentants du milieu de l’éducation et les fournisseurs de services communautaires de différents secteurs afin de coordonner la planification des services et de suivre les progrès réalisés. Au besoin, ils pourront aussi favoriser l’accès aux loisirs et, à ce titre, faciliter la participation des enfants et des jeunes ayant des besoins particuliers multiples ou complexes à des activités récréatives.

Loi de 2005 sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario

Le ministère du Développement économique, de l’Emploi et de l’Infrastructure est responsable de la mise en oeuvre de la Loi de 2005 sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario (LAPHO). Le Règlement de l’Ontario 191/11, pris en application de la LAPHO établit des normes d’accessibilité obligatoires, qui visent à repérer, à éliminer et à prévenir les obstacles à l’accessibilité dans plusieurs aspects clés du quotidien. En vertu de la partie IV.1 (Normes pour la conception des espaces publics) des Normes d’accessibilité intégrées, certaines exigences d’accessibilité doivent être respectées lors de l’aménagement ou du réaménagement d’éléments récréatifs (sentiers, voies accessibles menant à une plage, aires de restauration extérieures, aires de jeu extérieures, etc.) afin de veiller à ce que l’ensemble des Ontariens et des Ontariennes, quelles que soient leurs capacités, puissent participer à des activités récréatives dans leur collectivité.

Programme d’animateurs de loisirs communautaires pour les Autochtones

Le Programme d’animateurs de loisirs communautaires pour les Autochtones (Programme ALCA) du ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport s’adresse aux collectivités des Premières Nations situées dans des régions isolées. Il vise à aider les Premières Nations à répondre à leurs besoins récréatifs et sportifs grâce à leurs ressources locales et à l’établissement de partenariats avec d’autres organismes communautaires. À l’heure actuelle, 27 réserves des Premières Nations participent au Programme ALCA, qui reconnaît et valorise les expériences de loisir chez les Autochtones grâce à une approche holistique tenant compte de leurs valeurs traditionnelles et de leur culture.

Programme de subventions aux projets communautaires pour l’inclusion des personnes âgées

Le Programme de subventions aux projets communautaires pour l’inclusion des personnes âgées du Secrétariat aux affaires des personnes âgées de l’Ontario contribue à améliorer la qualité de vie d’un plus grand nombre de personnes âgées en leur offrant la possibilité d’être plus actifs physiquement et socialement, de participer à des activités de bénévolat, de prendre part à la vie communautaire et de continuer d’apprendre. Chaque année, deux millions de dollars sont consacrés au financement de projets des quatre coins de l’Ontario permettant aux personnes âgées de continuer de mener une vie active, de s’investir, d’apprendre et de prendre part à la vie communautaire. Depuis le lancement du Programme en 2014, près de 730 000 $ ont été accordés à 123 programmes et activités d’exercice physique et de loisir au profit d’environ 30 000 personnes âgées.

Les listes des bénéficiaires des subventions :

Centre pour personnes âgées (CPA)

Par l’intermédiaire du Secrétariat aux affaires des personnes âgées, le gouvernement de l’Ontario octroie 11,5 millions de dollars aux 263 CPA qui offrent aux personnes âgées des programmes récréatifs, culturels et sociaux ainsi que des services de soutien et d’information en matière de santé. Le Secrétariat aux affaires des personnes âgées de l’Ontario procède actuellement à un examen des programmes des CPA pour mieux comprendre en quoi ils consistent et trouver des façons de les optimiser afin notamment qu’ils concordent mieux avec les programmes gouvernementaux et communautaires existants.

Retour en haut


But 3 : Aider les gens à nouer des liens avec leur environnement naturel grâce au loisir

Aider les gens à nouer des liens avec leur environnement naturel grâce au loisir


"En supervisant ou en influençant la planification et la conception communautaire par l’aménagement de parcs, de sentiers, d’espaces ouverts, de jardins, de paysages urbains et ruraux, et de ressources nautiques, le secteur du loisir joue un rôle vital dans la création de liens entre les gens et la nature. En favorisant l’accès du public à la nature, il préserve la biodiversité, améliore la santé cognitive, mentale et physique des Ontariens et des Ontariennes, renforce leur créativité et les encourage à adopter des comportements positifs sur le plan social et à mener une vie active."

Les initiatives du gouvernement de l’Ontario ci-dessous cadrent avec le but 3 : Des liens entre les gens et la nature, et concourent à sa réalisation.

Programme Apprendre à camper @ Parcs Ontario

Le ministère des Richesses naturelles et des Forêts a mis sur pied en 2011 le programme Apprendre à camper @ Parcs Ontario afin de permettre à la population de découvrir les joies du camping dans un environnement sécuritaire et amusant. Parcs Ontario aide les Ontariens et les Ontariennes à acquérir les compétences et la confiance dont ils ont besoin pour se rapprocher de leur magnifique environnement naturel. Ce programme permet aux participants de profiter de la nature et du plein air et comprend des activités d’information destinées à les sensibiliser à l’importance de la nature dans leur bien-être.

Financement des régions touristiques

Chaque année, le ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport accorde des subventions aux régions touristiques ontariennes. En 2010, il a financé l’établissement de 13 régions touristiques afin de renforcer la compétitivité du secteur du tourisme de l’Ontario. Chaque région est dirigée par un organisme touristique régional (OTR). En collaboration avec leurs partenaires locaux, plusieurs OTR travaillent actuellement à l’élaboration de projets récréatifs de plein air. À ce titre, ils participent notamment aux recherches et aux processus de planification, à la signalisation de sentiers, de voies navigables et de pistes cyclables ainsi qu’à l’élaboration et à la commercialisation d’activités, d’itinéraires et de voyages organisés de plein air.

Plan de protection du lac Simcoe

Le ministère de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique finance plusieurs projets destinés à protéger le bassin hydrographique du lac Simcoe. À cet égard, le Plan de protection du lac Simcoe reconnaît que la protection et le rétablissement de la santé écologique du bassin hydrographique du lac Simcoe constituent une responsabilité partagée qui suppose un travail de longue haleine. L’un des principaux objectifs du Plan consiste à améliorer les conditions des activités récréatives respectueuses de l’environnement et à encourager ces activités. Dans cette optique, le Plan soutient les projets locaux qui favorisent les pratiques respectueuses de l’environnement sur le bassin hydrographique du lac Simcoe. Les propriétaires et les exploitants d’installations de loisirs sont ainsi encouragés à élaborer et à mettre en oeuvre des projets favorisant des pratiques exemplaires en matière de loisirs afin d’aider les adeptes de plein air à protéger la santé écologique et le patrimoine culturel du bassin. Le Plan contribue ainsi à rapprocher la population de la nature par les loisirs.

Stratégie ontarienne pour l’aménagement des pistes et des sentiers

La Stratégie ontarienne pour l’aménagement des pistes et des sentiers est un plan à long terme qui vise à orienter l’aménagement, la gestion, la promotion et l’utilisation des sentiers en Ontario. Elle a pour objectif la création d’un réseau hors pair de pistes et de sentiers variés, conçu et utilisé dans le respect de l’environnement, qui contribue à la santé et à la prospérité de tous les Ontariens et Ontariennes. Le 1er juin 2016, le gouvernement a adopté la Loi de 2016 sur le soutien aux sentiers de l’Ontario, qui a reçu la sanction royale le 9 juin 2016. Une fois promulguée, elle permettra au secteur responsable des sentiers d’aménager, de gérer et de promouvoir plus efficacement les sentiers en répondant aux enjeux de longue date liés à l’accès aux terres, à la responsabilité, aux intrusions et à la protection des biens.

Retour en haut


But 4 : Des environnements favorables à la pratique

S’assurer que soient offerts des environnements physiques et sociaux dans lesquels les gens se sentent soutenus, qui les encouragent à participer à des activités de loisir et qui contribuent à établir des communautés fortes et bienveillantes


"Des environnements physiques et sociaux dans lesquels les gens se sentent soutenus contribuent à souder les familles et les communautés, puisqu’ils encouragent la population à prendre soin d’autrui, de leur communauté et de l’environnement. La création d’environnements favorables à la pratique de loisirs garantit un accès à des espaces et à des endroits sûrs et appropriés, indispensables pour offrir une palette complète d’activités de loisir de grande qualité. Elle suppose également de mettre à la disposition de la population les installations essentielles nécessaires, de bien utiliser les lieux et les espaces existants et de lutter contre le déclin des infrastructures de sport et de loisir au Canada."

Les initiatives du gouvernement de l’Ontario ci-dessous cadrent avec le but 4 : Des environnements favorables à la pratique, et concourent à sa réalisation.

Promotion de l’acquisition de compétences essentielles chez les jeunes Autochtones

En 2010, l’Ontario s’est associé à l’organisme international sans but lucratif Right To Play en vue de soutenir l’initiative Promotion de l’acquisition de compétences essentielles chez les jeunes Autochtones (PLAY), qui offre aux enfants et aux jeunes autochtones la possibilité de participer durant toute l’année à des programmes hebdomadaires constants visant à renforcer leur confiance en eux et leur aptitude à diriger. Par l’organisation d’événements dirigés par des jeunes, des tournois intergénérationnels et des cliniques sportives, l’initiative PLAY :

  • fait la promotion de la santé auprès des enfants et des jeunes pour les aider à mener une vie saine;
  • encourage les enfants et les jeunes autochtones à explorer leur identité et leur culture;
  • renforce leur leadership afin qu’ils deviennent de bons dirigeants au sein de leur collectivité;
  • contribue à valoriser la culture autochtone en aidant les enfants et les jeunes des Premières Nations à renouer avec leur culture et leurs traditions.

Déclaration de principes provinciale

Le ministère des Affaires municipales et du Logement est responsable de la Déclaration de principes provinciale (DPP de 2014), qui fixe les orientations politiques à suivre sur des questions d’intérêt provincial relatives à l’aménagement du territoire et à la planification. La DPP de 2014 favorise notamment la création d’environnements physiques et sociaux stimulants qui encouragent la participation à des activités de loisir, l’établissement de carrefours communautaires et la création de collectivités actives et saines. Elle repose sur des principes fondamentaux préconisant l’adoption de pratiques durables en matière d’aménagement et d’utilisation des ressources et s’applique à l’ensemble des collectivités de la province.

Plan de la ceinture de verdure et Plan de conservation de la moraine d’Oak Ridges

Le Plan de la ceinture de verdure et le Plan de conservation de la moraine d’Oak Ridges du ministère des Affaires municipales et du Logement fixent également des orientations politiques sur des questions d’intérêt provincial relatives à la planification de l’aménagement du territoire favorisant la création d’environnements physiques et sociaux stimulants, comme des parcs, des espaces ouverts et des sentiers, dans la ceinture de verdure. On trouve dans l’ensemble de la ceinture de verdure et de la moraine d’Oak Ridges des parcs et des espaces ouverts publics ainsi que des sentiers majeurs comme le sentier Bruce et le sentier transcanadien, le couloir de verdure du Niagara et le sentier riverain du lac Ontario. Ce système de parcs et de sentiers fournit des avantages et des possibilités économiques importants pour une multitude d’utilisations et d’activités.

Stratégie ontarienne de promotion du vélo

Par la promotion du transport actif, la Stratégie ontarienne de promotion du vélo (#VéloOntario) du ministère des Transports encourage les Ontariens et les Ontariennes à prendre part à des expériences récréatives qui leur permettent de bouger au quotidien. Dans le cadre du Plan d’action #VéloOntario 1.0, le ministère des Transports a mis sur pied le Programme ontarien pour le réseau municipal d’infrastructure cyclable. Ce programme de 10 millions de dollars vise à aider les municipalités à moderniser leurs infrastructures cyclables et à en construire de nouvelles. Le Ministère travaille actuellement à la création d’un réseau cyclable à l’échelle de la province afin de promouvoir le cyclisme récréatif et le cyclotourisme. La Stratégie ontarienne de promotion du vélo prévoit également l’organisation et la mise en oeuvre de campagnes de sensibilisation ciblées visant à informer les Ontariens et les Ontariennes du rôle du transport actif dans leur qualité de vie et leurs plaisirs quotidiens ainsi que dans l’acquisition des compétences et des attitudes nécessaires à l’intégration des loisirs dans leur quotidien. En 2015 et 2016, grâce au Fonds pour la formation des cyclistes, une autre initiative du Plan d’action #VéloOntario 1.0, le Ministère a alloué 380 000 $ à ses partenaires afin de les aider à améliorer, à élaborer et à offrir des programmes de formation sur le cyclisme. Les programmes financés permettent aux participants d’acquérir les compétences nécessaires à une pratique du cyclisme agréable et sécuritaire, et encouragent l’adoption de modes de vie plus sains et actifs par la pratique du vélo.

Programme d’utilisation communautaire des installations scolaires

Le Programme d’utilisation communautaire des installations scolaires du ministère de l’Éducation offre à tous les conseils scolaires le financement dont ils ont besoin pour rendre plus abordable l’utilisation des installations scolaires en dehors des heures de classe. Les groupes communautaires sans but lucratif peuvent ainsi utiliser les terrains et les immeubles des écoles, à un tarif réduit, en dehors des heures de classe normales. Ce programme contribue à créer un climat convivial par la promotion de modes de vie sains et actifs pour les jeunes de la collectivité. En outre, grâce à l’Initiative des écoles prioritaires, le Programme permet à certaines écoles où le besoin est le plus élevé d’offrir gratuitement à des organismes sans but lucratif l’accès à leurs installations après les heures de classe. En donnant à ces organismes la possibilité d’offrir aux résidents de leur collectivité des activités abordables, le Programme d’utilisation communautaire des installations scolaires crée des conditions propices à l’adoption de modes de vie sains et actifs ainsi qu’à la réussite et au bien-être des élèves.

Retour en haut


But 5 : Le développement d’une capacité d’agir du secteur du loisir

Assurer la viabilité et le développement du secteur du loisir


"Il faut que le secteur du loisir recrute et inspire de nouveaux leaders capables de prendre en compte les nouvelles tendances et possédant des connaissances dans divers domaines, comme la diversité culturelle, les nouvelles technologies, l’urbanisme, les modes de transport actif et la protection de l’environnement. Le secteur du loisir offre à de nombreux jeunes des possibilités d’emploi et des occasions d’acquérir des compétences en leadership et d’explorer des orientations professionnelles. Pour que leur travail reste pertinent et axé sur les résultats, il faut que les responsables du secteur aient accès en temps voulu aux nouvelles technologies, ainsi qu’à des données et des informations à jour."

Les initiatives du gouvernement de l’Ontario ci-dessous cadrent avec le but 5 : Le développement d’une capacité d’agir du secteur du loisir, et concourent à sa réalisation.

Séances de formation conjointes

La Division des services de justice pour la jeunesse du ministère des Services à l’enfance et à la jeunesse (MSEJ) appuie et met sur pied des activités récréatives visant à prévenir la délinquance juvénile. Par exemple, en mai 2015, des agents de probation du MSEJ, des intervenants en régions éloignées, des mentors communautaires et des employés de l’organisme Right To Play ont participé à des séances de formation conjointes en vue de renforcer leurs aptitudes dans deux catégories de cours liées aux loisirs. Les cours de la première catégorie, offerts en partenariat avec la Jay’s Care Foundation, portaient sur l’organisation et la gestion d’une ligue de baseball pour les jeunes dans 11 collectivités des Premières Nations du Grand Council Treaty No 3. Les cours de la deuxième catégorie, offerts en partenariat avec le Painted Turtle Arts Camp, portaient sur l’organisation de programmes de camp d’été comprenant diverses activités sportives, artistiques et manuelles pour les jeunes. Ces séances ont contribué à renforcer le leadership communautaire en matière de loisirs.

Centre de documentation d’activité physique

Le ministère de la Santé et des Soins de longue durée finance le Centre de documentation d’activité physique (PARC) dans le but d’offrir aux organismes communautaires et aux bureaux de santé publique la formation, les ressources et le soutien dont ils ont besoin pour mettre en oeuvre des politiques et des programmes fondés sur des pratiques exemplaires en matière d’activité physique. Parmi ses principaux services, mentionnons des occasions d’échange de connaissances et d’apprentissage professionnel, des consultations et de l’aiguillage, des possibilités de réseautage et de partenariats, ainsi que la planification, l’évaluation et la gestion de projets. Le PARC élabore et met en oeuvre des programmes de formation et de perfectionnement des compétences destinés aux organisations et aux particuliers du secteur du loisir des régions rurales éloignées où les ressources sont insuffisantes. Il contribue également à créer des environnements sociaux de vie, d’apprentissage, de travail et de jeu stimulants. Par ailleurs, le PARC coordonne un groupe de centres de ressources de promotion de la santé qui appuient le Programme d’action communautaire Enfants en santé.

Fonds ontarien d’action communautaire pour les sports et les loisirs

Le Fonds ontarien d'action communautaire pour les sports et les loisirs (FOACSL) a été créé pour atteindre l’objectif visant à favoriser la participation de la population à des activités physiques, à des loisirs et à des sports communautaires grâce au financement de projets à court terme offrant aux Ontariens et aux Ontariennes des expériences enrichissantes de grande qualité à chaque période de leur vie. Destiné aux personnes qui ne bénéficient pas d’un accès équitable à ces activités ou qui sont traditionnellement moins actives physiquement, le FOACSL vise notamment à renforcer le secteur des sports et des loisirs par le développement de ses capacités. Il a permis de financer des organismes oeuvrant dans les domaines de l’entraînement, du développement des jeunes et de la formation des bénévoles afin de garantir une offre de services et de programmes de grande qualité dans l’ensemble de la province.

ON joue : le Plan de promotion du sport du gouvernement de l’Ontario

Lancé en novembre 2015, le Plan de promotion du sport du gouvernement de l’Ontario se décline en trois priorités en lien avec le sport amateur – la participation, le développement et l’excellence. Dans le cadre de la priorité « développement », le plan aide les organismes provinciaux de sport (OPS) et les organismes multisports (OMS) à recruter et à former des entraîneurs et des bénévoles. Ces mesures visent à inspirer de nouveaux leaders et à offrir des perspectives de carrière, de renforcement du leadership et de perfectionnement professionnel à de nombreux jeunes.

Retour en haut


Conclusion

Initiatives de l’Ontario en appui au Cadre stratégique 2015 pour le loisir au Canada

Le gouvernement de l’Ontario s’emploie à offrir des programmes et des services de loisir de premier ordre à l’ensemble des Ontariens et des Ontariennes. La capacité des loisirs à répondre aux nombreux enjeux du quotidien confirme le bien-fondé des investissements consentis par le gouvernement, dont plusieurs sont présentés dans ce rapport. Parmi ces enjeux, mentionnons :

  • la hausse du taux d’obésité et de la sédentarité;
  • la diminution des occasions de rapprochement avec la nature;
  • les inégalités au sein de la société, qui limitent l’accès aux offres et aux programmes récréatifs.

Le gouvernement de l’Ontario poursuivra ses efforts de mise en oeuvre du Cadre et utilisera cette ressource pour orienter ses décisions et son travail de planification. Une collaboration entre le ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport et les intervenants du secteur du loisir s’avèrera essentielle pour mettre sur pied une offre récréative pertinente qui soit accessible dans l’ensemble de la province. Le présent rapport donne un aperçu des investissements consentis par le gouvernement dans les loisirs et des efforts déployés pour se conformer au Cadre stratégique 2015 pour le loisir au Canada récemment approuvé. Dans les années à venir, les bienfaits des loisirs continueront de servir de base à l’élaboration de nouvelles initiatives dans les nombreux domaines de compétences du gouvernement.

La version finale du Cadre stratégique 2015 pour le loisir au Canada est disponible à le site Web de Leisure Information Network.

Retour en haut