Accueil arrow Le tourisme arrow Recherche touristique

Enquête sur les activités et les préférences en matière de voyages — Le marché touristique canadien

Activités en milieu sauvage chez les touristes effectuant un voyage de plus de 24 heures

Version en format pdf (anglais)

Rapport de recherche — Le 27 octobre 2007
Sommaire

Au cours des deux dernières années, 1,8 % (436 817) des Canadiens d’âge adulte qui ont fait un voyage d’une nuit ou plus ont participé à des activités en milieu sauvage. Les activités en milieu sauvage viennent au vingtième rang parmi les activités de plein air les plus communes auxquelles se sont adonnés les touristes canadiens en voyage d’agrément au cours des deux dernières années. Les cours de survie en milieu sauvage (1,1 %) constituaient l’activité la plus courante, suivie des excursions en traîneau à chiens (0,7 %) et de l’escalade de parois glacées (0,2 %). Parmi les principales raisons ayant incité les gens à faire au moins un voyage, les cours de survie en milieu sauvage (41,2 %) et les excursions en traîneau à chiens (36,9 %) étaient les plus fréquentes.

Les adeptes des activités en milieu sauvage sont généralement des jeunes (18 à 34 ans) célibataires. En fait, ces voyageurs ont la 3e plus jeune moyenne d’âge parmi les adeptes des 21 types d’activités de plein air, et ils sont surreprésentés chez les jeunes célibataires, les jeunes couples et les célibataires d’âge mûr. Leur niveau d’instruction est élevé dans la mesure où ils viennent au cinquième rang parmi les adeptes des différents types d’activités de plein air les plus susceptibles d’avoir fait des études universitaires (40,5 %). Néanmoins, peut-être en raison de leur jeunesse ou de leurs impératifs de vie, leur revenu de ménage (73 987 $) se situe au dix-neuvième rang parmi les adeptes des 21 types d’activités de plein air. Ils sont largement surreprésentés en Colombie-Britannique.

Les adeptes des activités en milieu sauvage sont plus susceptibles de voyager dans leur propre province ou région. Ils viennent au quatrième rang parmi les adeptes des 21 types d’activités de plein air les plus susceptibles d’avoir effectué un voyage dans leur propre province ou région (95,0 %), mais seulement aux dix-huitième et huitième rangs de ceux les plus susceptibles d’avoir effectué un voyage dans une province ou une région adjacente (38,7 %) et dans une province ou une région non adjacente (53,6 %). Ils sont tout particulièrement susceptibles d’avoir visité récemment le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest. Les adeptes des activités en milieu sauvage sont moins susceptibles de voyager à l’étranger et sous les tropiques. Parmi les adeptes des 21 types d’activités de plein air, ils représentent le dix-septième groupe de voyageurs le plus susceptible d’avoir visité les États-Unis (53,5 %) et le premier groupe le moins susceptible d’avoir effectué un voyage au Mexique (8,8 %) ou aux Caraïbes (11,5 %).

Comparativement au Canadien moyen en voyage d’agrément, les adeptes des activités en milieu sauvage participent à un nombre considérable d’activités pendant leurs voyages. Ils s’adonnent tout particulièrement à des activités de plein air organisées en milieu sauvage (p. ex., randonnée pédestre, escalade et pagayage; ski de fond et raquette; chasse) et s’intéressent vivement à la culture et aux activités de divertissement à caractère éducatif ou expérientiel (p. ex., expériences culturelles autochtones, excursions en milieu sauvage). Ils recherchent des vacances d’un nouveau type, exigeantes sur le plan physique, intellectuellement stimulantes, bon marché et comportant une dimension sociale.

Les adeptes des activités en milieu sauvage consultent Internet pour planifier leurs voyages (68,0 %) et pour faire leurs réservations (41,6 %) moins souvent que la moyenne des adeptes des 21 autres types d’activités de plein air. Les outils les plus efficaces pour toucher les adeptes des activités en milieu sauvage sont les revues qui traitent des activités de plein air, de la nature, des sciences et des voyages, ainsi que les émissions de radio multiculturelles et de jazz.