Accueil arrow Le tourisme arrow Recherche touristique

Enquête sur les activités et les préférences en matière de voyages — Le marché touristique canadien

Voyages à l'extérieur de la province effectués par les résidents du Québec

Version en format pdf (anglais)

Rapport de recherche — Le 24 janvier 2008
Sommaire

Au cours des deux dernières années, 59,6 % (3 538 204) des résidents adultes du Québec ont effectué un voyage de plus de 24 heures en dehors de la province (quel qu'en soit le motif). Parmi eux, 89,8 % (3 176 237) déclarent avoir fait au moins un voyage d'agrément hors des frontières québécoises durant cette période. Concernant ces séjours, 52,1 % se font vers d'autres destinations canadiennes, tandis que 56,7 % se font à l'étranger.

Les Québécois s'aventurant hors de leur province lors de leurs voyages d'agrément sont similaires à ceux qui voyagent au Québec, en termes de sexe, d'âge et de situation conjugale. Pourtant, les premiers sont plus susceptibles de détenir un diplôme universitaire (34,5 % contre 15,9 %) et tendent à avoir un revenu de ménage moyen supérieur (67 732 $ contre 54 638 $). Cela suggère qu'ils pourraient bénéficier d'un budget discrétionnaire plus élevé pour les voyages d'agrément.

Parmi les résidents qui ont voyagé à l'extérieur du Québec, 83,4 % ont également voyagé dans la province pendant ladite période. En termes de voyages vers d'autres destinations canadiennes, 58,2 % ont choisi de visiter une province adjacente, alors que 31,4 % ont préféré visiter une province ou région plus éloignée. En ce qui concerne les séjours hors du pays, les Québécois ont plus tendance à avoir privilégié les États-Unis (53,0 %). Cependant, 23,5 % d'entre eux se sont rendus dans les Caraïbes et 25 % ont sélectionné une destination outre-mer, toujours sur la même période.

Les résidents québécois qui ont voyagé à l'extérieur de la province recherchent surtout des activités culturelles et de divertissement lors de leurs séjours, et sont particulièrement enclins à assister à des représentations artistiques (p. ex., arts du spectacle, théâtre), des événements sportifs (p. ex., sport professionnel) et des festivals littéraires ou cinématographiques, et à visiter des sites historiques, des musées et des galeries d'art. Ils prennent aussi plus volontiers part à des activités pratiquées sur leur lieu de villégiature sous des climats chauds (p. ex., nager dans l'océan, faire de la voile ou du surf), et sont plus susceptibles de pratiquer le ski (p. ex., ski de fond ou alpin), le golf, le cyclisme et la randonnée, l'escalade et le maniement de la pagaie, lorsqu'ils sont en voyage. En revanche, ceux qui se sont contentés de faire des voyages d'agrément au sein de la province ont plus tendance à aller chasser et pêcher.

Les personnes qui voyagent à l'extérieur du Québec favorisent les vacances intellectuellement stimulantes, offrant des occasions de s'instruire et riches en nouveautés. Par contre, les personnes qui voyagent à l'intérieur de la province préfèrent les vacances en solitaires, leur permettant de raviver leurs liens familiaux, sans emploi du temps programmé, et en des lieux où la culture et la langue leur sont familières.

Les Québécois voyageant en dehors de la province sont plus susceptibles d'être joints par le biais des médias du voyage, aussi bien que par celui des magazines sur les affaires, la finance et les investissements, et des sites Web d'actualités. Ils ont tendance à écouter des stations de radio diffusant du jazz ou de la musique des « Big Bands », et de la musique multiethnique ou classique.