Accueil arrow Le tourisme arrow Recherche touristique

Enquête sur les activités et les préférences en matière de voyages

Les touristes américains qui visitent le nord de l'Ontario — Un profil expliquant les conséquences en matière de marketing

Version en format pdf

Sommaire —Février 2007

PROFIL DES TOURISTES AMÉRICAINS QUI VISITENT LE NORD DE L'ONTARIO :

  • Plus actifs que les autres touristes américains
  • Recherchent des destinations mal explorées et moins bâties
  • Se préoccupent davantage du coût que les autres touristes américains
  • Accordent plus l'importance à l'accès en voiture qu'à l'accès par tout autre moyen de locomotion
  • Ne voyagent pas pour se faire « chouchouter » ou descendre dans des hôtels de luxe
  • Ont un revenu supérieur à celui des autres touristes américains
  • Se composent de couples d'âge mûr (en moyenne 48,3 ans) sans jeunes enfants
  • Une majorité s'appuie sur ses expériences touristiques antérieures pour planifier un voyage
  • Leur niveau de scolarité est plus élevé que celui des autres touristes américains
  • Une majorité planifie un voyage sur Internet (hébergement, billets d'avion
    et location de voiture)

CONSÉQUENCES EN CE QUI CONCERNE LES PRODUITS :

S'éloigner des produits axés sur la famille

  • On pourrait développer des produits spécifiquement destinés aux adultes et laisser de côté ceux axés sur la famille.  Parmi les touristes américains qui ont visité le nord de l'Ontario, 49,2 % ont indiqué que le choix de leur destination de voyage reposait beaucoup sur le fait qu'il y ait « beaucoup de choses à faire et à voir pour les adultes », tandis que pour 58,6 % d'entre eux ont affirmé que le fait qu'il y ait « beaucoup de choses à voir et à faire pour les enfants » n'était d'aucune importance. De plus, seuls 27,3 %  d'entre eux habitaient avec des enfants âgés de moins de 17 ans.

Le camping, une activité populaire

  • Le camping semble intéresser beaucoup les touristes américains qui ont visité le nord de l'Ontario. En fait, 34 % d'entre eux ont participé à des activités organisées dans des terrains de camping par rapport à seulement 17 % des autres touristes américains. Ces chiffres sont corroborés par le fait que 53,3 % des touristes américains qui ont visité le nord de l'Ontario ont indiqué qu'ils n'attachaient aucune importance au luxe de l'hébergement lors de la planification d'un voyage, par rapport à seulement 11,1 % qui ont déclaré que cet aspect était extrêmement important pour eux.

Un créneau pour les activités axées sur la nature

  • Si la plupart des touristes américains qui visitent le nord de l'Ontario fréquentent des restaurants ayant au menu des mets du terroir et magasinent (boutiques de vêtements, de chaussures et de bijoux), la majorité de tous les touristes américains le font également. Parmi les activités le plus fréquemment mentionnées par les touristes qui ont visité le nord de l'Ontario, un certain nombre se déroulent dans la nature (pêche en eau douce, camping, visites de merveilles de la nature réputées ainsi que de parcs-nature nationaux ou provinciaux).
  • Parmi les principales raisons évoquées pour faire un voyage, il y avait aussi un certain nombre d'activités spéciales axées sur la nature (principalement la pêche en eau douce, l'observation de la faune et de la flore, la chasse et la visite de parcs-nature).
  • Dans le nord, il est possible de tirer profit de l'existence d'activités de plein air spéciales.
  • L'éloignement du nord est également un facteur déterminant puisque 40 % des touristes américains à destination du nord de l'Ontario ont indiqué leur préférence pour des endroits peu explorés qui ne sont pas encore envahis par des hôtels et des restaurants, par rapport à 26,1 % de tous les autres touristes américains.
  • Toutefois, compte tenu de l'importance d'activités comme le magasinage ou les sorties au restaurant, il faut indiquer clairement que ces possibilités existent conjointement aux activités spéciales axées sur la nature.

LES FACTEURS DE PRÉVISION  :

Le principal marché touristique du nord de l'Ontario comprend les résidents américains qui habitent dans un rayon de 300 kilomètres de la frontière de l'Ontario (marché de proximité).  Si le marché de tourisme de longue destination (Catégories 3 et 4) comprend la majorité des touristes américains qui visitent le nord de l'Ontario (en raison surtout de sa population), son effet sur le tourisme dans le nord de l'Ontario est beaucoup plus faible que celui du marché de proximité.

  • La proximité de l'Ontario (Catégories 1 et 2) joue un rôle pour prévoir quel sera le tourisme américain dans le nord de l'Ontario. L'âge et la pêche en eau douce exercent également une influence sur les prévisions touristiques dans le  nord de l'Ontario, mais, si on compare ces facteurs à la distance, ils jouent un rôle moindre.
  • Les destinations éloignées (Catégories 3 et 4) comptent aussi un pourcentage élevé de touristes qui visitent d'autres provinces canadiennes. Toutefois, les touristes du marché de proximité (Catégories 1 et 2) sont plus susceptibles de visiter l'Ontario que les autres provinces du Canada.

LES POSSIBILITÉS DE CROISSANCE :

  • Sur le marché de tourisme de longue destination, deux États et deux grandes villes ont distancé les autres comme marchés touristiques possibles pour le nord de l'Ontario :
    • la Californie, en particulier Los Angeles
    • le Texas, en particulier Houston
    • En ce qui concerne le marché de proximité, l'Illinois, en particulier Chicago, est en tête des marchés touristiques possibles pour le nord de l'Ontario.
  • Ces régions comptaient le plus grand nombre d'Américains qui n'avaient pas visité l'Ontario, qui lui accordaient une cote élevé et indiquaient qu'Ils avaient fait un voyage dans nord de l'Ontario au cours des deux dernières années en raison d'au moins l'une de ses activités typiques.