Hikers Accueil arrow Le tourisme arrow Recherche touristique

Enquête sur les activités et les préférences en matière de voyages — Le marché touristique canadien

La randonnée pédestre, l'escalade et le pagayage chez les touristes effectuant un voyage de plus de 24 heures

Version en format pdf (anglais)

Sommaire — Le 17 octobre 2007

Au cours des deux dernières années, 25,4 % (6 281 852) des Canadiens d'âge adulte ont fait de la randonnée pédestre, de l'escalade et du pagayage dans le cadre de voyages d'une nuit ou plus. Ensemble, la randonnée pédestre, l'escalade et le pagayage se placent au quatrième rang des activités de plein air les plus prisées des voyageurs d'agrément canadiens. La randonnée pédestre dans le cadre d'une excursion de moins de 24 heures (18,1 %) était l'activité la plus populaire, suivie par le canoë ou le kayak (8,9 %), la randonnée pédestre sous forme de voyage d'une nuit ou plus (5,6 %), le kayak ou le canoë de mer (3,0 %), l'alpinisme et la randonnée de haute montagne (2,5 %), la descente en eau vive (2,1 %) et l'escalade (1,2 %). Parmi tous ceux qui se sont livrés à la randonnée pédestre, l'escalade ou le pagayage, 33,9 % (2 126 660) ont indiqué qu'une telle activité constituait le motif principal d'au moins un voyage. Cette activité se place au onzième rang de tous les types d'activités de plein air cités comme étant l'objet principal d'un voyage.

Un nombre à peu près égal d'hommes et de femmes sont adeptes de la randonnée pédestre, de l'escalade et du pagayage. Ils tendent à être plus jeunes que le voyageur d'agrément canadien moyen et sont surreprésentés parmi les jeunes célibataires et les jeunes couples. Il s'agit d'un segment relativement instruit dont 40,1 % possèdent un diplôme universitaire (soit au sixième rang des 21 types d'activités de plein air) et dont le revenu de ménage est supérieur à la moyenne (77 490 $). Les amateurs de randonnée pédestre, d'escalade et de pagayage sont surreprésentés en Alberta, en Colombie-Britannique et au Québec.

Presque tous les adeptes de la randonnée pédestre, de l'escalade et du pagayage ont fait un voyage à l'intérieur du Canada au cours des deux dernières années (98,5 %) et ils sont plus susceptibles d'avoir voyagé dans d'autres provinces et régions du Canada que le voyageur d'agrément canadien moyen. Ils étaient particulièrement surreprésentés parmi les voyageurs ayant visité l'Alberta, la Colombie-Britannique et les territoires du Nord.

Les amateurs de randonnée pédestre, d'escalade et de pagayage se livrent à beaucoup d'activités de plein air et surtout à des activités exigeantes et énergiques (p. ex., ski de fond, vélo, plongée libre et sous-marine en eau douce), tant pendant leurs voyages que lorsqu'ils sont chez eux. Ils sont également plus susceptibles que la moyenne d'avoir pris part à des activités culturelles participatives (p. ex., activités historiques participatives, événements culturels autochtones) et d'avoir assisté à un spectacle artistique (p. ex., concerts, arts du spectacle). Ils séjournent généralement dans des terrains de camping publics et des lieux de villégiature et manifestent un intérêt supérieur à la moyenne pour les activités et excursions en milieu sauvage. En voyage, ils recherchent l'originalité, la stimulation intellectuelle et les épreuves physiques.

Les adeptes de la randonnée pédestre, de l'escalade et du pagayage utilisent fréquemment Internet pour planifier leurs voyages (75,1 %) et faire leurs réservations (49,9 %). Leur intérêt pour les médias touristiques est supérieur à la moyenne. Par ailleurs, un moyen efficace de les joindre est par le biais des médias spécialisés dans les sciences et la nature (p. ex., magazines scientifiques et de géographie) et les médias des produits électroniques (p. ex., magazines de photo et de vidéo; informatique, électronique et technologie).