Fishing Accueil arrow Le tourisme arrow Recherche touristique

Enquête sur les activités et les préférences en matière de voyages — Le marché touristique américain

La pêche chez les touristes effectuant un voyage de plus de 24 heures

Version en format pdf

Rapport de recherche — Le 21 février 2007
Sommaire

Au cours des deux dernières années, 14,6 % (32 072 450) des Américains d'âge adulte qui ont fait un voyage de plus de 24 heures, voire de plusieurs jours, sont allés à la pêche. Parmi eux, 40,9 % (13 125 640) ont indiqué que la pêche était la principale raison les ayant incité à faire au moins un voyage.

Les touristes qui vont à la pêche pendant un voyage sont en général des hommes mariés appartenant au groupe d'âge des 35-54 ans. Leur revenu de ménage et leur niveau d'études sont comparables à ceux du touriste américain moyen. Ils sont plus susceptibles de résider en Alaska, dans les régions montagneuses et dans le Nord-Ouest des États-Unis, ainsi que dans de villes et des régions rurales.

Les pêcheurs à la ligne sont plus susceptibles que les Américains moyens en voyage d'agrément d'avoir fait un voyage au Canada au cours des deux années écoulées
(17,9% par rapport à 14,6%), en particulier en Ontario. Toute proportion gardée, ils sont surreprésentés parmi tous les touristes américains en voyage d'agrément qui visitent le Manitoba, la Saskatchewan, le Yukon ou les Territoires du Nord-Ouest et l'Alberta.

Lorsqu'ils voyagent, les pêcheurs à la ligne s'adonnent à de nombreuses autres activités de plein air (p.ex., observation de la faune, randonnée, escalade et pagayage). Les pêcheurs sont aussi plus susceptibles que les Américains moyens en voyage d'agrément de participer à d'autres activités, dont chasse, canotage, natation, motoneige et VTT, ski extrême, ski de fond et raquette à neige.

Les pêcheurs à la ligne sont plus susceptibles que les Américains moyens en voyage d'agrément d'avoir pris part à des activités typiques de l'Ouest (p.ex., manifestations équestres et de l'Ouest) ou à des évènements sportifs (p.ex., tournois d'amateurs). Ils sont plus susceptibles que les autres touristes de fréquenter les terrains de camping publics, ou de trouver un hébergement en pleine nature (p.ex., pavillon, poste de surveillance ou aire de camping). Les pêcheurs à la ligne pourraient être ouverts à des forfaits-voyages qui allient des activités dans la nature et en milieu sauvage.

Les pêcheurs consultent Internet pour planifier leurs voyages, bien qu'ils aient moins tendance à faire leurs réservations en ligne que l'Américain moyen en voyage d'agrément. Comparativement à ce dernier, les pêcheurs obtiennent plutôt des renseignements touristiques dans des salons professionnels, des expositions touristiques et sportives ou à la télévision (émissions et annonces publicitaires).

En ce qui concerne les médias, ils préfèrent les magazines, les émissions télévisées et les sites Web qui traitent de la nature et des sports. Par conséquent, ces médias sont très probablement le meilleur outil pour toucher les pêcheurs.