Accueil arrow Le tourisme arrow Recherche touristique

Enquête sur les activités et les préférences en matière de voyages — Le marché touristique canadien

L'exercice physique et le jogging chez les touristes effectuant un voyage de plus de 24 heureercising and Jogging While on Trips of One or More Nights

Version en format pdf (anglais)

Rapport de recherche — Le 20 octobre 2007
Sommaire

Au cours des deux dernières années, 11,8 % (2 926 708) des Canadiens d’âge adulte qui ont fait des voyages de plus de 24 heures, voire de plusieurs jours, ont fait de l’exercice physique ou du jogging. L’exercice physique et le jogging se situent au huitième rang parmi les activités de plein air les plus communes auxquelles se sont adonnés les touristes canadiens en voyage d’agrément au cours de cette période. Le jogging ou l’exercice physique en plein air (8,5 %) était juste un peu plus populaire chez ces touristes que l’exercice physique dans un centre de conditionnement physique (7,2 %). Parmi les touristes disant faire de l’exercice physique ou du jogging, seulement 13,5 % (395 719) ont indiqué que ces activités constituaient la principale raison les ayant incités à faire au moins un voyage.  En fait, l’exercice physique et le jogging sont, parmi les 21 types d’activités de plein air répertoriés, les activités les moins susceptibles d’être données comme principale raison d’avoir fait un voyage.

Comparativement au Canadien moyen en voyage d’agrément, le touriste qui fait de l’exercice physique ou du jogging est plus susceptible d’être jeune (18 à 35 ans), d’être célibataire et d’être une femme (55,6 %). Ce segment du marché est relativement aisé et sa scolarisation est supérieure à la moyenne (41,2 % de ces touristes possèdent un diplôme universitaire; quatrième rang parmi les adeptes des 21 activités de plein air répertoriées) et leur revenu de ménage est aussi supérieur à la moyenne (81 410 $; sixième rang parmi les adeptes des 21 types d’activités de plein air répertoriés). Ils sont surreprésentés parmi les résidents de la Colombie-Britannique et de l’Alberta.

Les touristes qui font de l’exercice physique ou du jogging lorsqu’ils voyagent ont effectué plusieurs voyages au cours des deux dernières années. Ils viennent en quatrième place parmi les touristes les plus susceptibles d’avoir visité le Mexique (20,2 %), en cinquième place parmi ceux les plus susceptibles d’avoir visité les États-Unis (63,2 %), en sixième place parmi ceux les plus susceptibles d’avoir visité les Antilles (24,0 %) et en septième place parmi ceux les plus susceptibles d’avoir fait un voyage à l’étranger (44,5 %). Ils viennent aussi en septième place parmi les touristes les plus susceptibles d’avoir visité une province ou une région adjacente au Canada (59,4 %), en troisième place des personnes susceptibles d’avoir visité une province ou une région non adjacente (59,4 %), mais en dix-huitième place au classement général des personnes susceptibles d’avoir fait un voyage dans leur propre province ou région. Ils sont en particulier susceptibles d’avoir fait un voyage en Alberta et en Colombie-Britannique.

Les touristes qui font de l’exercice physique s’adonnent à de nombreuses activités exigeant de l’énergie. Comparativement au Canadien moyen en voyage d’agrément, ils sont particulièrement susceptibles lorsqu’ils voyagent de participer à des activités physiques de plein air ardues (p. ex., cyclisme, patinage, ski alpin et planche à neige), Ils sont aussi plus enclins à participer à des spectacles (spectacles artistiques, clubs d’humour, concerts) et à des événements sportifs. Ils font fréquemment des excursions et des croisières et, sur le plan de l’hébergement, ils sont plus susceptibles que la moyenne des touristes d’avoir séjourné dans des centres de villégiature au cours des deux dernières années. Il n’est pas surprenant que ce segment du marché préfère les destinations dépaysantes qui sont stimulantes sur le plan intellectuel et qui offrent des défis physiques.

Les touristes qui font de l’exercice physique et du jogging utilisent beaucoup Internet pour planifier leurs voyages et viennent en quatrième place parmi les adeptes des 21 types d’activités répertoriés les plus susceptibles d’avoir fait leurs réservations en ligne (51,9 %). Ils consultent fréquemment les sites Web et les guides sur les voyages. On peut les toucher le plus effectivement par les médias qui traitent de santé et de bien-être (p. ex., santé, conditionnement physique et bien-être) et les émissions musicales.