Accueil arrow Le tourisme arrow Recherche touristique

Enquête sur les activités et les préférences en matière de voyages — Le marché touristique américain

Le tourisme américain en Colombie-Britannique

Version en format pdf

Rapport de recherche — Le 30 janvier 2008

Sommaire

Au cours des deux dernières années, 3,2 % des Américains d'âge adulte (7 025 878) ont fait un voyage d'agrément de plus de 24 heures en Colombie-Britannique, ce qui représente 4,1 % des touristes Américains. Toujours pendant cette période, la Colombie-Britannique s'est classée au deuxième rang des destinations canadiennes chez les Américains en voyage d'agrément (derrière l'Ontario).

Les touristes américains qui visitent la Colombie-Britannique sont beaucoup plus susceptibles d'habiter dans les États voisins de Washington et de l'Alaska. On note aussi un nombre de visites supérieur à la moyenne parmi les résidents de l'Oregon, du Montana, de l'Idaho et de la Californie, et de façon plutôt intéressante, du Delaware et du District de Columbia. Ils ont tendance à être surreprésentés parmi ceux qui habitent dans de grandes villes. Ils voyagent fréquemment et sont beaucoup plus susceptibles que les autres Américains en voyage d'agrément d'avoir voyagé dans tout le Canada, en particulier dans les provinces de l'Ouest.

Les touristes américains qui visitent la Colombie-Britannique sont surreprésentés les moins de 45 ans (64,9 %) qui n'ont pas d'enfants à charge de 18 ans ou moins habitant chez eux. Ils sont aussi plus susceptibles que la moyenne de détenir un diplôme d'études supérieures et de disposer d'un revenu de ménage supérieur à la moyenne. Par conséquent, ce segment a tendance à être surreprésenté chez les couples aisés et d'âge mûr. Son âge et son aisance financière se reflètent dans les types d'activités qu'il privilégie en voyage.

Les touristes américains qui visitent la Colombie-Britannique sont plus susceptibles que l'Américain moyen en voyage d'agrément de participer à des activités culturelles et à des divertissements, et à s'intéresser en particulier à des activités éducatives (p.ex., sites historiques, musées et galeries d'art; expériences culturelles autochtones) et aux arts de la scène. Ils s'adonnent aussi plus que la moyenne à des activités de plein air, en particulier ski, golf, conditionnement physique et activités axées sur la nature. Au cours des deux dernières années, ils ont le plus souvent séjourné dans des centres de villégiature et des terrains de camping, surtout dans des stations de ski ou dans des gîtes de montagne ou des gîtes en pleine nature. Ils sont aussi plus susceptibles de voyager en autocaravane ou en véhicule de plaisance et de choisir un hébergement offrant de la cuisine fine.

Les touristes américains qui visitent la Colombie-Britannique préfèrent des vacances qui offrent nouveauté, stimulation intellectuelle et possibilités de s'instruire. Ils préfèrent les destinations culturellement distinctes, qui comptent des terrains de camping et un hébergement à prix moyen et qui sont pratiques d'accès par avion air, autocar ou train.

Les touristes américains qui visitent la Colombie-Britannique utilisent beaucoup Internet pour planifier un voyage (81,2 %) et faire des réservations (66,1 %). Ils aiment aussi plus que la moyenne les médias touristiques. On peut les cibler très efficacement dans des émissions de télévision et des magazines éducatifs, les médias d'actualités et d'information, des magazines d'affaires et des stations de radio de musique classique ou de jazz.