Aboriginal art collection Accueil arrow Le tourisme arrow Recherche touristique

Enquête sur les activités et les préférences en matière de voyages — Le marché touristique américain

Les amateurs de la culture autochtone parmi les touristes effectuant un voyage de plus de 24 heures

Version en format pdf

Rapport de recherche — 4 juillet 2007 Sommaire

Au cours des deux dernières années, 6,6 % (14 641 128) des Américains d'âge adulte qui ont fait un voyage de plus de 24 heures, voire de plusieurs nuitées, se sont adonnés à des activités axées sur la culture autochtone. Les centres du patrimoine autochtone sont les plus populaires (4,6 %), suivis par les arts et les salons d'artisanat autochtones (2,6 %), la dégustation de plats autochtones (2,0 %), les festivals et les évènements autochtones (2,0 %), la participation à une activité culturelle autochtone en milieu rural ou éloigné (1,7 %) et la participation à un sport ou à une expédition autochtones (0,8 %). Parmi les touristes qui se sont adonnés à des activités axées sur la culture autochtone, 31,1 % (4 552 422) ont indiqué que cette activité était la principale raison les ayant incités à faire au moins un voyage au cours des deux dernières années.

Les amateurs de la culture autochtone sont en général d'âge mûr (45 ans ou plus). Ils sont en général mariés, mais ils sont moins susceptibles que l'Américain moyen en voyage d'agrément d'avoir des enfants à charge chez eux (18 ans ou moins). Ils sont plus susceptibles que la moyenne de détenir un diplôme supérieur et leur revenu de ménage est supérieur à la moyenne (79 911 $). Ils sont surreprésentés en Alaska, dans les régions montagneuses, le long du littoral Pacifique et en Nouvelle-Angleterre et ont tendance à habiter dans de petites villes, des villages et des régions rurales.

Au cours des deux dernières années, les amateurs de la culture autochtone étaient deux fois plus susceptibles que l'Américain moyen en voyage d'agrément d'avoir fait un voyage au Canada (28,1 % par rapport à 14,6 %). Leurs destinations canadiennes préférées sont l'Ontario, la Colombie-Britannique et le Québec, mais ils sont surreprésentés parmi les touristes américains qui ont visité les provinces et territoires canadiens, en particulier dans l'Ouest et le Nord du Canada, à Terre-Neuve et Labrador et à l'Île-du-Prince-Édouard.

Au cours des deux dernières années, les amateurs de la culture autochtone étaient beaucoup plus susceptibles que l'Américain moyen en voyage d'agrément d'avoir participé à toute une gamme d'activités en plein air pendant un voyage. Ils étaient en particulier susceptibles d'avoir observé la faune et d'avoir fait des randonnées, de l'escalade et du canotage. Les amateurs de la culture autochtone étaient aussi plus susceptibles que la moyenne d'avoir participé à toute une gamme d'activités culturelles et de spectacles de variétés en voyage, en particulier à des attractions qui leur donnent l'occasion de s'instruire (p.ex., sites et fouilles archéologiques, expositions scientifiques et technologiques). Ils étaient beaucoup plus susceptibles d'avoir fait des excursions et des croisières (p.ex., excursions en pleine nature). Conformément à ces tendances, les amateurs de la culture autochtone sont attirés par des vacances qui leur permettent de voir et de faire des choses nouvelles et différentes et de s'instruire (p.ex., histoire, autres cultures et lieux).

Au cours des deux dernières années, la plupart des amateurs de la culture autochtone ont planifié leur voyage en ligne (77,9 %) et 56,9 % ont réservé au moins en partie leur voyage sur Internet. Avides consommateurs de renseignements touristiques, ils sont plus susceptibles que la moyenne de se les procurer dans des guides, des brochures et sur les sites Web des gouvernements. Ils s'intéressent également plus que la moyenne aux émissions d'actualités et aux nouvelles.