Sound mixing board Accueil arrow La culture arrow Secteur de la création

Le secteur de la création de l'Ontario : une croissance plus rapide que le reste de l'économie

Table des matières

En 2008, le marché mondial du divertissement et des médias était évalué à plus de 1,35 billion de dollars américains et l'on prévoit qu'il se chiffrera à 1,6 billion de dollars américains d'ici 20131. Les industries créatives représentent actuellement une proportion importante du PIB de nombreux pays, car partout dans le monde, les économies reconnaissent le rôle déterminant des industries créatives dans leur future croissance économique. Puisque l'économie du « savoir » par rapport à l'économie « industrielle » prend de plus en plus d'importance à la fois pour les pays développés et ceux en voie de développement, les industries créatives deviennent essentielles au processus de création d'emplois dans l'ensemble de l'économie du savoir, et elles préparent les travailleurs à l'avènement de la technologie numérique qui fait davantage appel à la créativité qu'au travail physique2.

Au cours des dix premières années du millénaire, le secteur de la création est devenu une source importante – et croissante – du PIB de la province. En Ontario, les industries créatives génèrent des revenus totalisant 12,2 milliards de dollars chaque année et sont les industries contribuant le plus au PIB du pays. La contribution du secteur de la création au PIB est maintenant supérieure à celle du secteur de l'énergie, équivalant à près de 70 % du PIB du secteur de la fabrication automobile et surpassant celui des secteurs de l'agriculture, de la foresterie et de l'exploitation minière confondus3.

Figure 2 : Exemples de secteurs et leur contribution au PIB de l'Ontario (en milliards $, en 2006)

Selected Examples of Sectors and Their Share of Ontario GDP ($ billions 2006)

Source : Analyse du ministère des Finances, fondée sur les données de Statistique Canada (dollars de 1997 indexés sur l'inflation).

Nota : Les secteurs représentés sur le graphique ont été choisis parmi les divers secteurs et certains se chevauchent, p. ex., le secteur de l'automobile fait partie du secteur de la fabrication comme tel.

Le secteur de la création contribue non seulement au bien-être économique, social et culturel de l'Ontario, mais il a le potentiel de croître à un rythme appréciable au cours des prochaines années. Bien que les projections concernant les six industries culturelles ne soient pas disponibles à l'échelle provinciale, un coup d'oeil aux données recueillies à l'échelle mondiale et nationale permet de formuler des prédictions en ce qui concerne la croissance éventuelle des industries créatives dans leur ensemble. La figure 3 qui suit compare le taux prévu de la croissance mondiale avec celui prévu pour le Canada. Comme on peut le constater, loin d'être une industrie en pleine maturité enregistrant un ralentissement de sa croissance, les industries créatives devraient croître au Canada au même rythme qu'à l'échelle mondiale.

Figure 3 : Croissance de certaines industries créatives mondiales et canadiennes (dépenses totales faites sur le marché, en millions $ US)

Growth of Selected Global and Canadian Creative Industries (Total Market Spend, US$ millions)

Source : PricewaterhouseCoopers, Global Entertainment and Media Outlook 2009-2013.

Nota : Ce groupe d'industries créatives comprend les secteurs suivants : enregistrement musical, publicité télévisée, jeux vidéo, revenus tirés de divertissements filmés (y compris des cinémas), l'édition de livres, les magazines d'intérêt général et la publicité en ligne (fixe et mobile), dont on se sert pour indiquer la croissance rapide de l'Internet et du contenu pour appareils mobiles.

L'Ontario se classe parmi les économies du divertissement et des médias les plus florissantes en Amérique du Nord et au troisième rang sur le plan des emplois (derrière la Californie et New York)4. Ses revenus dans le secteur de la création sont parmi les plus élevés du monde. La province a le pouvoir de hausser son statut actuel et de se hisser au sommet des économies des médias de « second rang »5, et ainsi joindre Paris, Londres et New York à titre d'économie du divertissement et des médias de premier plan.

Bien que la croissance durable d'une industrie dépende d'un certain nombre de facteurs, des études révèlent que les industries créatives du Canada et de l'Ontario connaissent une croissance plus rapide que le reste de l'économie. On estime que les industries créatives emploient (directement ou indirectement) quelque 1,1 million de Canadiens, ce qui représentait en 2007 plus ou moins 7,1 % de la main-d'oeuvre canadienne totale6. Entre 1999 et 2007, la croissance des emplois dans le secteur de la création de la province a été deux fois plus importante que celle du reste de l'économie, soit 38,3 % comparativement à une augmentation de 17 % dans l'ensemble de l'économie ontarienne7. L'Ontario a connu ces dernières années une conjoncture économique qui l'a amené à faire face à des changements et à relever des défis. À la fin de 2008, l'économie n'affichait aucune véritable croissance. Par ailleurs, on prévoit que la province enregistrera en 2009 un taux de croissance de seulement 0,7 %8; juste en janvier, l'Ontario a accusé une perte de quelque 36 000 emplois dans le secteur de la fabrication9. Toutefois, la croissance du secteur ontarien de la création continue d'être plus rapide que celle du reste de l'économie de la province. À mesure que l'économie de l'Ontario poursuivra sa transition, la créativité sera de plus en plus associée à la capacité de la province de se tailler une place sur les marchés mondiaux en pleine croissance.

Figure 4 : Tendances ontariennes en matière d'emploi

Ontario's Creative Cluster: Growing Faster than the Rest of the Economy

Sources : Enquête sur la population active de Statistique Canada et du ministère des Finances de l'Ontario, reproduite d'après les documents du Budget de l'Ontario 2008, p. 25.

Continuer