Prix de la première ministre pour l'excellence artistique 2017

Les Prix de la première ministre pour l’excellence artistique

Les Prix de la première ministre pour l’excellence artistique soulignent les réalisations exceptionnelles des membres de la communauté artistique de l’Ontario ainsi que leurs contributions à la mise en œuvre d’un secteur culturel fort et dynamique. Le programme, dont c’est la onzième édition cette année, reconnaît les artistes et les organisations artistiques dont les contributions se sont échelonnées sur une période prolongée.

Tout résident de l’Ontario qui s’intéresse et prend plaisir aux arts et aux industries culturelles de l’Ontario peut proposer la candidature d’un artiste ou d’un organisme artistique pour le prix. Vous pouvez soumettre une seule candidature à un seul volet du prix, soit le prix Artiste, soit le prix Organisme artistique, mais non aux deux.

La cérémonie de remise des Prix de la première ministre pour l’excellence artistique de 2017 a lieu le 30 octobre 2017, à Toronto.

Lauréats des prix 2017

Artiste

Kent Monkman
Kent Monkman

Kent Monkman est peintre, sculpteur, réalisateur et artiste d’ascendance crie. Ses œuvres ont été exposées partout en Amérique du Nord et à l’étranger.

Artiste émergent

Brian Rideout
Brian Rideout

Brian Rideout est un artiste visuel spécialisé dans la peinture figurative. Son œuvre est une étude des images contemporaines, qu’il extrait de la documentation imprimée ou en ligne pour leur valeur historique et artistique.

Organismes artistiques

Debajehmujig Storytellers
Debajehmujig Storytellers

Debajehmujig Storytellers est l’une des plus importantes compagnies de création autochtone canadiennes et s’inscrit dans la longue lignée des récits traditionnels. Ces membres se consacrent au partage de la langue, de la culture et du patrimoine de la Nation Anishnaabek grâce à l’expression créative originale avec les peuples autochtones et non autochtones.

Catégories

Prix Artiste :

  • Décerné à un artiste ou à un créateur de contenu professionnel.
  • Le lauréat du prix Artiste reçoit 35 000 $ et un certificat encadré.
  • Cinq finalistes reçoivent chacun une somme de 2 000 $ et un certificat encadré.

Artistes émergents

  • Le lauréat désigne un nouveau talent prometteur dans la même discipline qui reçoit une somme de 15 000 $. 

Prix Organisme artistique :

  • Décerné à un organisme engagé dans la production ou la distribution d'œuvres d'artistes ou de créateurs de contenu professionnels.
  • Le lauréat du prix pour Organisme artistique reçoit 50 000 $ et un certificat encadré.
  • Cinq finalistes reçoivent chacun une somme de 2 000 $ et un certificat encadré.

Les finalistes 2017 : Artistes

Le Prix Artiste récompense un artiste œuvrant à titre professionnel dans le domaine des arts, notamment, sans toutefois s’y limiter : l’artisanat, la danse, la musique, l’opéra, le théâtre, les arts visuels et les arts médiatiques, la littérature et le domaine culturel dont l'édition de livres et de magazines, les médias numériques, le cinéma, la télévision et l’enregistrement sonore.

Les candidats en lice doivent être des artistes professionnels et des résidents ontariens.

d’bi young anitafrika

d’bi young anitafrika
Théâtre, littérature — Queensville

d’bi young anitafrika est poète dub, auteure et professionnelle de l’enseignement ainsi que directrice artistique du théâtre Watah. Elle est d’abord récompensée par le Canadian Spoken Word Festival pour son œuvre poétique puis obtient le prix Femmes de distinction du YWCA de Toronto. En outre, le prix Dora Mavor Moore lui est décerné à trois reprises en tant que dramaturge et comédienne. D’bi est née et a grandi en Jamaïque avant d’arriver au Canada en 1993. On lui doit cinq livres, sept albums dub et sept pièces de théâtre. Son plus récent rôle est Lady in Red dans la pièce dramatique primée « for colored girls who have considered suicide / when the rainbow is enuf ». D'bi s’est vue accorder récemment une subvention Nouveau chapitre du Conseil des arts du Canada afin de produire Lukumi, un opéra dub afro-futuriste.

IAIN BAXTER&

IAIN BAXTER&
Arts visuels — Windsor

IAIN BAXTER& est un artiste visuel d’avant-garde et l’un des premiers artistes conceptuels canadiens. Pendant six décennies, il œuvre dans divers médias, notamment la peinture, la sculpture, l’installation et la photographie. Il enseigne pendant de nombreuses années et servira d’inspiration à des artistes de l’école de Vancouver notamment, Jeff Wall, Rodney Graham et Stan Douglas. IAIN, qui est fait officier de l'Ordre du Canada, est membre de la Société royale du Canada et lauréat du Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques.

Charmaine Headley

Charmaine Headley
Danse — Toronto

Charmaine Headley est cofondatrice de COBA (Collective Of Black Artists) et une experte de la danse africaniste. Elle puise aux racines des traditions de cette forme de danse, tant sur le plan physique que métaphorique, pour conférer à l’art un timbre contemporain. Le travail de Charmaine est fondé sur la défense des iniquités sociopolitiques et culturelles alors qu’elle utilise sa voix chorégraphique et la puissance de ses récits pour convier un message. Diplômée de la School of Toronto Dance Theatre, Charmaine détient également un diplôme en gérontologie et une maîtrise en ethnologie de la danse, ce qui lui a permis de créer un programme axé sur les mouvements à l’intention des aînés.

David Lickley

David Lickley
Arts médiatiques — Sudbury

David Lickley est un réalisateur de films documentaires qui a produit plus de 40 documentaires sur la science et la nature. Il a dirigé cinq films en format IMAX pour Science Nord à Sudbury, notamment La fièvre de l’or (1999), Ours (2001), Chimpanzés sauvages de Jane Goodall (2002) et Mystères des Grands Lacs (2008). En 2011, il dirige Drôle de singe 3D (produit par Warner Bros. et IMAX) et codirige et écrit Feux de forêts! Lutte contre les incendies : une aventure 4D! Plus récemment, il a mis sur pied Lickley Productions, dirigé Les Merveilles de l’Arctique 3D (2014) puis a commencé à travailler au développement du film Jane Goodall : Des raisons d’espérer.

Kent Monkman

Kent Monkman
Arts visuels — Demorestville

Kent Monkman est un artiste canadien de Cree ancestry qui a utilisé divers médias, notamment la peinture, le cinéma, la vidéo, la performance et l’installation. Il a également présenté son œuvre en solo dans divers musées, notamment au Musée des beaux-arts de Montréal au Musée canadien d'art contemporain de Toronto (MBAM) à Toronto, au Musée des beaux-arts de Winnipeg et à la galerie d’art de Hamilton. En outre, l'œuvre de Kent fait partie des collections du Musée des beaux-arts du Canada, du Musée d'art de Denver, du Musée de Londres, du Musée de Glenbow, de la Galerie d’art MacKenzie, du Musée des beaux-arts de l’Ontario, du Musée national des Indiens d'Amérique de l'Institution Smithsonian ainsi que de la Vancouver Art Gallery.

Claudia Moore

Claudia Moore
Danse — Toronto

Claudia Moore – artiste de performance, curatrice et directrice artistique de la MOonhORsE Dance Theatre a marqué la scène canadienne de la danse depuis la fin des années 1970. En 1996, elle fonde MOonhORsE, ce qui lui permet de réaliser ses créations et de continuer à partager sa passion comme interprète dans le cadre d'œuvres commandées par des créateurs reconnus. Claudia curates Older & Reckless est une série de performances qui vient célébrer les danseurs d’âge mûr ainsi que leur engagement à vie envers l’expression physique. Elle dirige également des ateliers d'expression par la danse destinés à des personnes de tous âges. Claudia est lauréate du Prix Jacqueline Lemieux du Conseil des arts du Canada et d’un prix Dora Mavor Moore pour la nouvelle chorégraphie remarquable.

 

 

Les finalistes 2017 : Organisme artistique

Le prix Organisme artistique est attribué à un organisme artistique ontarien sans but lucratif ou commercial participant à la production ou à la distribution d'œuvres artistiques créées par des artistes professionnels.

Debajehmuijg - logo

Debajehmujig Storytellers
Multidisciplinaire — Wikwemikong

Debajehmujig Storytellers, l’une des plus importantes compagnies de création autochtone canadiennes, est considérée par sa communauté comme étant l’expression moderne de récits traditionnels issus d’une longue lignée historique. (« Debajehmujig » est un mot de la Nation Anishnaabek signifiant « conteurs » ou « détenteurs du savoir. ») L’organisme, qui est établi au Debajehmujig Creation Centre, dispose d’une « boîte noire », d’un studio d’enregistrement, d’un laboratoire multimédia, d’un laboratoire d’animation et de montage, d’un atelier de menuiserie, d’un atelier de costumes et beaucoup plus. Debajehmuijg Storytellers se consacre au partage et à la sensibilisation de la langue, de la culture et du patrimoine de la Nation Anishnaabek grâce à l’expression créative originale avec les peuples autochtones et non autochtones. L’organisme a pour but d’améliorer la vie des peuples autochtones au Canada – En utilisant leurs propres mots : « Il est de notre devoir de devenir les meilleurs ancêtres qui soient. »

Hillside Festival - logo

Hillside Festival
Musique — Guelph

Le Hillside Festival, qui en est maintenant à sa 34e année, s’efforce de créer l’unité par l’art. Il propose deux festivals annuels – un pendant l’été et l’autre en hiver – qui rendent hommage à la musique autochtone, non conventionnelle et à la musique du monde. Le festival accueille aussi des spectacles pour enfants et des programmes de sensibilisation à l’environnement et d’alimentation saine destinés à des publics qui se comptent par milliers. En outre, le Hillside Festival offre une programmation à l’année dans des établissements scolaires et des camps locaux, notamment des ateliers pédagogiques, des cours portant sur l’écriture de chansons et des cercles inspirés de pratiques autochtones, à l’appui de leur vision soit celle de créer un monde meilleur. Hillside a grandement fait progresser les voix et les cultures autochtones et veillé à promouvoir la santé et le mieux-être et à préconiser des mesures écologiques pour que l’on prenne mieux soin de la terre.

International Festival of Authors - logo

International Festival of Authors
Littérature — Toronto

Le International Festival of Authors (IFOA) permet de rassembler des auteurs de renom international, certains nouveaux auteurs et les plus grandes voix littéraires canadiennes dans un forum qui célèbre les livres et l’écriture. L’IFOA a connu une croissance remarquable depuis ses débuts en 1974, lorsque 18 auteurs (notamment Irving Layton, Michael Ondaatje et Tom Robbins) ont lu six nuits durant. Dans les années qui ont suivi, l’IFOA a publié plus de 9 000 auteurs issus de plus de 100 pays, y compris 22 lauréats du prix Nobel.

Liaison of Independent Filmmakers of Toronto - logo

Liaison of Independent Filmmakers of Toronto (LIFT)
Arts médiatiques — Toronto

La Liaison of Independent Filmmakers of Toronto (LIFT) est un organisme artistique qui promeut l’excellence en matière d’images animées grâce à des ressources pédagogiques liées aux arts médiatiques et à la production. Fondé en 1981 par un petit groupe, l’organisme est devenu l’un des principaux centres en son genre sur le marché mondial. La LIFT offre un soutien et des encouragements aux cinéastes et aux artistes indépendants en leur donnant accès à de l’équipement de production, de postproduction et à du matériel d’exposition; à des ateliers et à des cours de perfectionnement professionnel et créatif; à des services de distribution, d’exposition et de programmes de résidence pour artistes ainsi qu’à divers autres services.

The Theatre Centre - logo

The Theatre Centre
Théâtre — Toronto

Le Theatre Centre, qui est un incubateur pour les arts d’interprétation reconnu sur la scène nationale, sert aussi de centre de recherche et de développement dans le domaine culturel. Il se distingue dans le paysage de l’interprétation contemporaine en direct à Toronto et aux quatre coins du pays, en raison du soutien à long terme qu’il accorde au travail artistique pluridisciplinaire. Le Theatre Centre offre de l’espace, des subventions et du mentorat visant à favoriser le développement de nouvelles œuvres par la prochaine génération des chefs de file du monde artistique. Il permet également d’encourager une culture d’innovation en acceptant le risque et en donnant aux artistes la possibilité de découvrir, de concevoir et de tester.

Young People's Theatre - logo

Young People's Theatre
Théâtre — Toronto

Le Young People’s Theatre (YPT), qui en est maintenant à sa 51e année, est la compagnie théâtrale professionnelle la plus ancienne de Toronto. C’est aussi la plus importante compagnie nationale de production et de présentation du théâtre à destination du jeune public. La lecture étant au cœur de tout ce qu’entreprend le YPT, la compagnie a mis en scène beaucoup de pièces de référence pour les jeunes du pays. Son service pédagogique et de participation offre des possibilités aux jeunes gens de développer leur être tout entier. La compagnie prône l'épanouissement émotionnel, social et intellectuel positif des jeunes, leur donnant l'opportunité de se forger la personnalité unique et brillante à laquelle ils sont destinés.

 

 

Les finalistes 2017 : Artistes émergents

Dans le cadre du Prix, le lauréat de la catégorie Artiste émergent est sélectionné par l'artiste lauréat. L'artiste émergent doit être un artiste professionnel actif dans la communauté culturelle et artistique de l'Ontario.

Nicolas de Cosson

Nicolas de Cosson
Arts visuels — Windsor

Artiste en arts médiatiques intégrés, Nicolas de Cosson crée des œuvres sculpturales à base de projections conçues pour des constructions numériques temporisées. Son travail est notamment axé sur l'animation de surfaces de projection ayant l'apparence de la peau ou d'une membrane, qui peuvent donner l'impression que les objets représentés possèdent une vie intérieure, mettant ainsi en avant les concepts de frontière et de peau. Il est titulaire d'un baccalauréat en beaux-arts de l'Université de Lethbridge ainsi que d'une maîtrise en beaux-arts de l'Université de Windsor.

Emily Law

Emily Law
Danse — Toronto

Emily Law est une danseuse et une chorégraphe active au sein des communautés de danse contemporaine et de street dance. Diplômée de la School of Toronto Dance Theatre et de l'Etobicoke School of the Arts, elle a également longtemps étudié la house dance et le waacking. Emily Law a travaillé avec des chorégraphes et des compagnies célèbres, tels que le Kaha:wi Dance Theatre, The Dietrich Group et The Chimera Project. Au cours de sa carrière, elle est sélectionnée par deux fois pour le prix Dora Mavor Moore et à une reprise pour les prix Gemini. Elle a récemment représenté le Canada dans le cadre des Jeux de la Francophonie d'Abidjan, avec le Mix Mix Dance Collective.

Ryan Mariotti

Ryan Mariotti
Arts médiatiques — Sudbury

Ryan Mariotti est un cinéaste doublé d'un pilote de drone et d'un photographe de voyage. C'est d'abord en tant que loisir qu'il s'intéresse à la production de vidéos, mais après avoir obtenu son diplôme en sciences de la Terre de l'Université Trent, cet intérêt s'est transformé en une carrière active. Figurant à plus de 20 reprises aux crédits de longs métrages et émissions de télévision, il a tourné de nombreux courts métrages et vidéoclips et s'oriente à présent vers le monde des documentaires. Ses œuvres ont été diffusées sur des chaînes telles que CBC, Discovery et History.

Brian Rideout

Brian Rideout
Arts visuels — Toronto

Brian Rideout est un artiste visuel spécialisé dans la peinture figurative. Son œuvre est une étude des images contemporaines, qu'il extrait de la documentation imprimée ou en ligne pour leur valeur historique et artistique. Il s'intéresse à l'art en tant que mode de documentation, décoration, accessoire idéologique et médium technologique ou fonctionnel.

Shakeil Rollock

Shakeil Rollock
Danse — Toronto

Shakeil Rollock est danseur, chorégraphe, metteur en scène et instructeur. C'est à l'âge de 17 ans qu'il commence à danser, d'abord dans des styles urbains avant d'apprendre les techniques classiques, et sort diplômé de la School of Toronto Dance Theatre. Shakeil travaille par la suite avec de nombreux chorégraphes reconnus de Toronto, et se produit à l'étranger, notamment en Jamaïque et au Royaume-Uni. Impromptu Movements, son collectif de danse, se produit dans l'ensemble de la région du Grand Toronto. Shakeil donne également des conférences à l'Université Wilfrid Laurier.

Sashoya

Sashoya Simpson
Théâtre — Toronto

Sashoya Simpson (qui porte également le nom Sashoya Shoya Oya) est une conteuse, une écrivaine et une actrice de théâtre d'origine jamaïcaine. Elle est la fondatrice et la directrice artistique de The Walking Griot, une guilde de conteurs basée à Toronto, au sein de laquelle elle a récemment créé un programme de théâtre folklorique subventionné par l'organisme ArtReach et le Conseil des arts de Toronto. Ses pièces et sa poésie figurent dans deux anthologies de Black Solo ainsi que dans la revue From The Root Zine. La première mondiale de sa pièce Black MOon aura lieu en juin 2018. Ancienne élève du programme Playwrights' Unit de l'Obsidian Theatre, Sashoya est diplômée de la Watah Theatre School.