Une carte ancienne du St. Laurent des Archives de l'Ontario Accueil arrow La culture arrow L'archéologie

Archéologie marine

Au sens de l'article 1 du Règlement de l'Ontario 170/04 pris en application de la Loi sur le patrimoine de l'Ontario, un « site archéologique marin » est un site archéologique qui est partiellement ou totalement immergé ou qui se trouve, du moins en partie, sous la ligne des hautes eaux d'une étendue d'eau.

Les trésors que renferment les eaux ontariennes

Bon nombre des eaux douces froides des lacs et rivières de l'Ontario ont conservé d'importants témoignages des explorations, des établissements humains et du commerce en Ontario. Certaines eaux ontariennes ont été explorées dans le but d'y trouver des ressources archéologiques, mais il reste encore beaucoup à découvrir étant donné l'abondance de rives et de lits de lacs et de rivières que possède l'Ontario.

Il pourrait y avoir dans les eaux ontariennes :

  • des traces laissées par les plus anciennes populations autochtones qui ont voyagé, fait des échanges et vécu durant des millénaires le long des voies navigables de la province;
  • les vestiges de pièges et barrages à poissons, de campements, d'établissements humains et de quais;
  • de nombreux navires bien préservés qui ont sombré lors d'une bataille ou en raison d'un accident ou d'un désastre naturel. Ces épaves sont des « capsules témoins ». Elles pourraient renfermer des objets qui relateraient les circonstances historiques et le contexte culturel de l'époque où elles ont coulé.

Que pouvons-nous faire pour protéger de telles ressources ?

La protection de notre patrimoine marin est une responsabilité collective. La Loi sur le patrimoine de l'Ontario oblige à avoir une licence archéologique quiconque veut modifier ou retirer, d'un endroit connu pour être un site archéologique marin, des objets anciens ou toute autre preuve tangible d'une activité ou d'un usage humain passés. Le ministère apporte son soutien à l'organisme Save Ontario Shipwrecks afin de conserver et de protéger les ressources archéologiques marines par un travail de sensibilisation du public. Les titulaires d'une licence qui découvrent des ressources du patrimoine archéologique marin doivent en informer le ministère et lui remettre un rapport sur ce site.

 Le ministère encourage ce qui suit :

  • qu'un archéologue titulaire d'une licence fasse une évaluation archéologique du site et donne une description des ressources archéologiques marines qui s'y trouvent avant que puissent être entrepris des travaux comme la construction de quais ou de jetées;
  • que les objets du patrimoine archéologique marin soient conservés conformément aux conseils d'un archéologue titulaire d'une licence;
  • que les autorités locales ou le ministère soient informés lorsqu'un site archéologique marin a été perturbé ou endommagé.

Licence pour travaux d'archéologie marine

Cette licence est différente de la licence pour travaux archéologiques sur terre. Envoyer un courriel à l'unité des programmes d’archéologie pour les formulaires.
 

Pour nous joindre

Pour plus d’informations communiquez avec :

Ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport
Unité des programmes d’archéologie
416-212-8886
Courriel : archaeology@ontario.ca